dimanche 14 octobre 2012

Une démocratie mondiale, seule solution à la crise financière

Le Fonds monétaire international s’est inquiété, dans un rapport publié récemment, des risques politiques « importants » qui pèseraient sur le nouveau programme de rachat d’obligations publiques de la Banque centrale européenne (BCE), en raison des conditions exigées des pays bénéficiaires. Les dernières prévisions du FMI mettent donc en évidence la fragilité des États européens. Explications de Gaspard-Hubert Lonsi Koko [Lire le billet].

© Jolpress.com