mercredi 25 mai 2011

COMMUNIQUE DE PRESSE n° 20110525/020 relatif au projet de loi portant Code d’électricité en RD Congo

Le 20 mai dernier au Palais du Peuple, le ministre de l’Energie, Gilbert Tshiongo a présenté à la plénière de l’Assemblée nationale un projet de loi portant Code d’électricité en République Démocratique du Congo. Parmi les innovations proposées par ce projet figure, entre autres, la libéralisation du secteur : c'est-à-dire la fin du monopole de la Société Nationale d’Electricité (SNEL). Pour le ministre de l’Energie, à terme l’ouverture du marché de l’électricité à d’autres opérateurs améliorera la desserte et attirera des investisseurs, car s’en suivra l’émulation et la concurrence.

De toute évidence le Rassemblement pour le Développement et la Paix au Congo (RDPC) adaptera la libre-entreprise et la libre-concurrence aux réalités locales, en imposant le respect des règles qui seront définies par un État soucieux de l’aisance, du confort matériel et moral, ainsi que du bien-être du peuple congolais. Voilà pourquoi le gouvernement du RDPC œuvrera, dès la première mandature, afin d’harmoniser les prix des biens de première nécessité sur le marché. Ainsi agira-t-il sur l’ensemble du territoire national en faveur de leur vulgarisation, l’objectif étant d’uniformiser le prix de l’électricité pour faciliter son accessibilité.

La Direction du Rassemblement pour le Développement et la Paix au Congo (RDPC)

Paris, le 25 mai 2011