samedi 13 juillet 2013

Un moment partagé avec Gaspard-Hubert Lonsi Koko

La diaspora congolaise a en son sein des voix qui ne laissent personne indifférente. Du dialogue inter-congolais proposé par le président Joseph Kabila, fortement contesté par l’opposition et d’autres membres de cette même diaspora, l’auteur, politicien, Gaspard-Hubert Lonsi Koko a été une des premières personnes à y répondre par la positive.  Une interview avec celui qui secoue le cocotier était plus que nécessaire.

Œil d’Afrique : Vous êtes l’un des acteurs la diaspora congolaise qui ne laisse personne indifférente. Cela vous vaut à la fois de l’admiration et de l’animosité. Comment expliquez-vous cela ?

Gaspard-Hubert Lonsi Koko :
 Vous avez raison de dire que la diaspora congolaise contient quelques précieuses pépites qui, en brillant de temps à autre au firmament, font la fierté de la République Démocratique du Congo. J’en connais quelques-unes, même si la majorité d’entre elles préfère, pour des raisons que je comprends, s’épanouir le plus souvent dans l’ombre. Ainsi évite-t-elle de s’exposer quotidiennement à la lumière au risque de faire l’objet, avec l’avènement de l’Internet, des critiques trop souvent non fondées. Je n’ai aucune explication à donner, s’agissant des réactions que suscitent ma personne et mes prises de position. En tout cas, l’eau va toujours à la rivière [lire la suite].

Propos recueillis par Roger Musandji


© Œil d
Afrique