mardi 5 août 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE n° 20140805/00017 relatif au rapport des forces politiques en RD Congo

Le 4 août 2014, l’opposition congolaise a manifesté à Kinshasa, place Sainte-Thérèse dans la commune de N’Djili, pour protester contre la révision constitutionnelle que s’apprête à initier la majorité présidentielle. Plusieurs centaines de personnes ont répondu à l’appel des organisateurs.

Le Bureau du Rassemblement pour le Développement et la Paix au Congo (RDPC) se réjouit de la démocratique réaction de l’opposition afin de contrer la tentative gouvernementale dans le but d’amender l’article 220 de la Constitution du 18 février 2006. En effet, la politique étant entre autres le rapport de force, il va falloir mobiliser davantage le peuple souverain – l’objectif étant d’étouffer dans l’œuf une démarche peu orthodoxe consistant à changer systématiquement les règles à l’approche des enjeux.

Comme le disait François Mitterrand, « on ne contourne pas un obstacle mais on s’appuie dessus ». Par conséquent, le Bureau du Rassemblement pour le Développement et la Paix au Congo encourage l’opposition congolaise, aussi bien à l’intérieur du pays que dans la diaspora, de pousser la crise jusqu’au bout du paroxysme. Ainsi doit-elle façonner l’argile pendant qu’elle est humide.

Pour le Bureau du Rassemblement pour le Développement et la Paix au Congo,
Gaspard-Hubert Lonsi Koko

Fait à Lyon, le 5 août 2014