mercredi 1 juin 2011

COMMUNIQUE DE PRESSE n° 20110601/021 relatif à la restructuration de la Police Nationale en République Démocratique du Congo

Dans un courrier daté du 31 mai 2011, la société civile de Beni-Lubero a sommé le président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila, de payer les policiers. En effet, sur 214 éléments recensés en territoire de Beni, seuls 42 ont touché leurs soldes, certains ayant perçu moins que la rémunération des mois précédents. Par ailleurs, en Territoire de Lubero, sur 430 éléments recensés, 40 seulement ont perçu leurs soldes. Il en est de même pour la ville de Beni où 28 policiers parmi les 400 recensés ont été payés. Force est de constater que cette situation, laquelle démotive les agents de l'ordre, affecte considérablement le processus de révision du fichier électoral en cours.

Rappelons que la sécurité des biens et des personnes constitue un ferme engagement du Rassemblement pour le Développement et la Paix au Congo (RDPC) vis-à-vis de la collectivité nationale. La police nationale étant en principe le gardien de la paix publique, le gouvernement du RDPC créera l’Académie Supérieure de la Police (ASP), laquelle inculquera aux futurs agents le respect des lois, la notion d’impartialité, de justice et d’apolitisme dans l’exercice de leur fonction...

Pour mettre définitivement un terme à l’accaparement, ou au détournement, des institutions de l’État de leur mission sécuritaire au profit des intérêts privés ou personnels, le gouvernement du RDPC créera une Commission de déontologie des organes qui sera en charge de l’ordre public ; celle-ci devra contrôler leurs activités et sanctionner sévèrement, le cas échéant, les dérives ainsi que les abus des Officiers de Police Judiciaire (OPJ).

Le gouvernement du RDPC réhabilitera donc les anciens centres de formation et en construira d’autres. Il harmonisera les différents services de la police nationale en vue d’efficacité bénéfique à la population et garantira la dignité des agents grâce, entre autres, à un salaire régulier ainsi qu’à l’attribution des logements de fonction.

Enfin, le gouvernement du RDPC créera une brigade policière pour lutter contre la drogue et le banditisme ainsi qu’une brigade des mœurs, sachant que les deux services seront dotés de matériels performants. Dans cette optique, il mettra en place des services de renseignements et de contre-espionnage capables d’agir à tout moment, à l’intérieur comme à l’extérieur de la République Démocratique du Congo.

La Direction du Rassemblement pour le Développement et la Paix au Congo (RDPC)

Fait à Rennes, le 1er juin 2011