dimanche 17 janvier 2016

L’ABACO Europe dubitative sur la primaire d’une partie de l’opposition en RDC

En République Démocratique du Congo, quelques acteurs politiques sont favorables à l’organisation de la primaire au sein de l’opposition en vue d’un candidat unique en prévision de la prochaine élection présidentielle.

Si le principe d’une candidature unique de l’opposition paraît fondé, la Direction de la branche européenne de l’Alliance de Base pour l’Action Commune (ABACO) s’interroge sérieusement sur les modalités de cette primaire. Celle-ci sera-t-elle ouverte à tous les électeurs congolais ou aux seuls adhérents de partis composants une frange de l’opposition ?

L’ABACO Europe s’interroge également sur la composition réelle de cette opposition. Englobera-t-elle les dissidents de la majorité présidentielle ? Ou sera-t-elle conditionnée, quid de l’idéologie, par le seul départ du président de la République sortant. Par ailleurs, les électeurs se prononceront-ils sur un texte indiquant le partage des valeurs idéologiques de l’opposition, ou celles des dissidents de la majorité présidentielle ?

Aux cas où seuls les électeurs seront amenés à prendre part au scrutin, quel crédit aura cette primaire, dès lors que la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) est incapable de présenter un fichier électoral fiable ?

L’absence de crédibilité d’une initiative non transparente, due à un choix n’englobant que partiellement les forces vives laissent dubitative l’ABACO Europe. Favorable à une réelle alternative politique en République Démocratique du Congo mais échaudée par une aventure semblable à celle de l’Alliance des Forces Démocratiques pour Libération du Congo (AFDL) et dont les conséquences ne cessent d’hypothéquer l’avenir du peuple congolais, l’ABACO Europe n’encourage en aucun cas l’émergence d’un conglomérat de structures incompatibles et soucieuses de la prise de pouvoir sans fondement programmatique et idéologique.

Fait à Paris, le 17 janvier 2016

La Direction de l’ABACO Europe