dimanche 11 mars 2012

L’immaturité politique en République Démocratique du Congo


Congo-Kinshasa : le degré zéro de la politique. Tel est le titre d’un ouvrage qui paraîtra très prochainement chez un éditeur parisien, dont l’auteur n’est rien d’autre que Gaspard-Hubert Lonsi Koko(*). En effet, le narrateur évoque la campagne électorale dans le territoire de Madimba dans le Bas-Congo en République Démocratique du Congo, où il s’est présenté à la députation nationale. Il fait, au-delà de sa propre expérience, le bilan d’un processus qui a abouti le 28 novembre 2011 aux élections présidentielle et législatives. Ainsi s’insurge-t-il contre la crise post-électorale qui risque d’hypothéquer l’avenir des Congolaises et des Congolais.

Comme à l’accoutumée, Gaspard-Hubert Lonsi Koko a su s’appuyer sur les différents genres littéraires pour livrer aux lecteurs un verdict implacable. Celui-ci met en évidence l’irresponsabilité de la classe politique congolaise, toutes tendances confondues, et s’interroge sur la maturité politique des Congolaises et des Congolais. Les peuples méritent-ils les dirigeants qu’ils ont ? Telle est, grosso modo, la théorie sur laquelle repose la démonstration de l’auteur.

À la lecture de cet ouvrage, on réalise que l’on a affaire à un auteur émerveillé qui sermonne les mauvais citoyens qui s’obstinent dans la médiocrité et propose aux citoyens consciencieux une perspective toute nouvelle de la pratique politique.

Charles Banikina


(*) Gaspard-Hubert Lonsi Koko a publié l’année dernière, chez L’Harmattan, un ouvrage intitulé La République Démocratique du Congo, un combat pour la survie.